Le Voleurin English

  


Une nuit, à peu près à deux heures du matin, tout à coup, je me suis réveillé. Chantal s'est réveillée au même instant. Il y avait des voix sous notre fenêtre. Sans hésitation nous sommes sortis du lit. J’ai regardé par la fenêtre et j’ai vu un homme qui se tenait près de ma voiture, et parlait clairement avec quelqu'un à l'intérieur.in English

  

 

‘Appelle la police’ j’ai dit à ma femme et j'ai ouvert la fenêtre et crié sur l'homme. Il a négligé mes cris et a continué à parler. Evidemment son complice essayait de mettre ma voiture en marche.

J'ai descendu l'escalier, l'alarme a sonné et je suis sorti dans le garage pour ouvrir la porte du garage et affronter le voleur. Comme je m'approchais de la porte du garage, la poignée a commencé à se déplacer. Un d'eux essayait d'entrer !in English

  

 

J'ai regardé rapidement aux environs pour chercher une arme. J'ai cherché un morceau de bois pour l’utiliser comme un baton mais la seule chose que j'ai pu trouver était un très grand marteau, ce qui m'a semblé un peu trop.

Puis mes yeux sont tombés sur une échasse à ressort. Armé de l’échasse à ressort, j'ai ouvert la porte de garage et ai trouvé un jeune homme au regard fixe et aux cheveux tombant sur les épaules.in English

  

 

‘Que faites-vous avec ma voiture?’

Je n'arrivais pas entendre sa réponse et j’ai continué à le questionner. Il ne parlait pas clairement mais finalement il a dit, ‘Ce n’est pas votre voiture. C'est la voiture d'Henri.’

‘Qui êtes-vous?’

‘David,’ a-t-il répondu.

‘Où vivez-vous? '

’Près de l'aéroport.’in English

  

 

A ce moment Chantal est sortie et a crié: ‘La police arrive !’.

David est parti en courant. Notre voisin, Yves est sorti en pyjama avec un maillet à la main. J'ai dit, ‘Je dois le trouver, autrement je ne dormirai jamais.’

Chantal a mentionné le récent violeur du port, sur quoi Yves est rentré et a verrouillé sa porte.in English

  

 

Je suis allé chercher David avec ma voiture en pyjama. Chantal s'est enfermée.

J'ai rattrapé David, ai arrêté la voiture et dit 'Montez ! Je vous emmènerai chez vous.’

A ce moment la police est arrivée. J'ai dit, 'j'ai un jeune homme pour vous.’in English

  

 

David est parti tranquillement et je suis retourné à la maison. Comme je m'approchais de ma maison, j'ai eu une pensée soudaine. Deux portes plus loin il y avait un nouveau voisin. Il semblait être un jeune célibataire fortuné. Il conduisait une Porsche. Je ne l'avais pas encore rencontré.

Il était maintenant 2h30 du matin. J'ai garé ma voiture et j’ai sonné à sa porte au numéro 7. Un homme a descendu l'escalier en caleçon.in English

  

 

‘Bonjour,’ j'ai dit. ‘Je suis Albert, êtes-vous Henri ?’

‘Oui,’ a-t-il répondu.

‘Est-ce que vous avez organisé une soirée hier soir - avec un invité qui s’appelle David ?’

‘Mais oui ! Il a rapporté ma voiture mais il était si saoul que je lui ai dit de dormir dans la voiture!’in English

  

 

'Evidemment, pendant la nuit, David a eu besoin de pisser sur la pelouse de Brigitte (numéro 8) - et au lieu de retourner au numéro 7 il est arrivé au numéro 9 et s’est demandé pourquoi il ne pouvait pas ouvrir la porte de la voiture d'Henri et qui était le gars cinglé avec une échasse à ressort.'in English

  

 

A peu près vers 3h15 nous avons entendu David arriver chez Henri avec la voiture de police. A 3h30 il est reparti en taxi.

Les choses ne sont pas toujours comme elles semblent, mais tout est bien qui finit bien...in English

  

 

Original stories written by Bernard Mouzer ©2014. Review and audio tracks by Patrick Buda
 

And now listen to the whole story audio at normal speed : 

  

 If you experience difficulties with the sound file, you may download the related MP3 file by clicking here 

                                                                        next story here

 
 

 
The Thief
One night, about two o'clock in the morning, all of a sudden, I woke up. Chantal woke up at the same moment. There were voices under our window. Without hesitation we got out of bed. I looked out of the window and saw a man standing by my car and clearly speaking to someone inside.
'Call the police,' I said to my wife and I opened the window and shouted at the man. He ignored my shouts and continued to talk. Of course his accomplice was trying to start my car. I went down the stairs, the alarm sounded and I went out into the garage in order to open the garage door and confront the thief. As I was approaching the garage door, the handle started to move. One of them was trying to enter!
I looked around quickly to find a weapon. I sought a piece of wood in order to use it as a stick but the only thing that I could find was a very large hammer which seemed a bit too much. Then my eyes fell on a pogo stick. Armed with the pogo stick, I opened the garage door and found a young man with staring eyes and long, shoulder length hair.
'What are you doing with my car?' I didn't hear his response and I continued to question him. He wasn't speaking clearly but finally he said, 'It isn't your car. It's Henri's car.' 'Who are you?' 'David,' he responded. 'Where do you live?' 'Near the airport.'
At this moment Chantal came out and shouted, 'The police are coming!' David left running. Our neighbour, Yves came out in his pyjamas with a mallet in his hand. I said, 'I must find him, otherwise I will never sleep.' Chantal mentioned the recent port rapist, at which Yves went back inside and bolted his door.
I went to look for David in my car, in pyjamas. Chantal locked herself in. I caught David, stopped the car and said, 'Get in! I will take you home.' At that moment the police arrived. I said,' I have a young man for you.'
David left quietly and I returned home. As I was approaching my house, I had a sudden thought. Two doors away there was a new neighbour. He seemed to be a wealthy young bachelor. He drove a Porsche. I had not yet met him. It was now half past two in the morning. I parked my car and I rang at the door of number 7. A man came down the stairs in boxer shorts.
'Good Morning,' I said. ' I am Albert, are you Henri?' 'Yes,' he responded. 'Did you organise a party last night - with a guest named David?' 'But yes! He brought back my car but he was so drunk that I told him to sleep in the car!'
'Evidently, during the night, David had needed to pee - on Brigitte's lawn (number 8) and instead of returning to number 7 he arrived at number 9 and wondered why he couldn't open the door of Henri's car and who was the crazy guy with a pogo stick.'
At about 3.15 we heard David arrive at Henri's with the police car. At 3.30 he left by taxi. Things are not always as they seem, but all's well that ends well.