Les Ouvriers Invisibles in English

  

 

 

Nous nous sommes sentis trompés. Nous avions acheté une vieille maison sur le flanc d'une montagne, mais nous n'avions pas réalisé que le bâtiment était une vrai ruine. in English

   

 

Il y avait des termites dans les chevrons, des vers à bois dans les cadres des fenêtres, des fissures dans les murs, des affaissements dans les fondations, des pierres qui s'effritent, des canalisations brisées, des tuyauteries bouchées, des fuites d'eau et de gaz, de la pourriture sèche, de la moisissure, de la peinture au plomb, des tuyaux en terre cuite, de l'amiante et un jardin ressemblant à une forêt tropicale.

Et nous ne savions pas parler français ! in English

  

 

Yves, le constructeur local était en charge de la rénovation. Il a engagé les artisans - maçons, tailleurs de pierre, peintres et décorateurs, menuisiers, couvreurs, plombiers, électriciens, jardiniers paysagistes, élagueurs et les ouvriers. Nous les avons payé selon un taux horaire. in English

  

 

Pendant ce temps, avec l'aide de Michel Thomas et Froggyspeak nous avons amélioré notre français. Après une lecture régulière de Froggyspeak à haute voix, nous étions prêts à surveiller les travaux de construction.

Catastrophe ! Le chantier était très en retard et il était difficile de trouver les ouvriers. Ils étaient invisibles.

Nous avons convoqué une réunion. Yves a suggéré qu'on se retrouve devant un vieux hangar. Il donnait sur une paroi rocheuse. in English

  

 

Tous les ouvriers étaient présents et, étant donné que j'avais dit qu'ils étaient susceptibles d'être mis à la porte ils semblaient remarquablement gais. Je me sentais en colère et frustré.

'Je suis très déçu,' lui dis-je. 'Vous êtes très en retard. Vous avez pris l'argent et négligé le travail.' in English

  

 

Leurs sourires s'amplifiaient et je perdais mon calme.

'C'est typique de vous les français. Vous êtes les mêmes depuis la Révolution ! ' 'Eh bien,' dis-je. 'Qu'avez-vous à dire pour votre défense ?' in English

  

 

 Ils regardèrent tous Yves. C'est un homme grand. Il se taisait. Il saisit les poignées des portes massives de la dépendance et les ouvrit brutalement .

'Voilà !' s'écria-t-il in English

 

 

Là, au-delà du vieux hangar, taillée dans la falaise se trouvait une immense grotte néolithique, découverte par Yves et restaurée par ses collègues.

Une cave à vin magnifique et brillamment éclairée; des couloirs pleins de milliers de casiers et des bouteilles de vins fins qui y avaient été stockées, emmurées et oubliées par les nazis pendant la deuxième guerre mondiale.in English

  

 

'C'est pour vous Monsieur !

Nous savons que vous avez un penchant pour la boisson et donc nous pensions que c'était plus important que la maison !' in English

  

 

And now listen to the whole story audio at normal speed : 

  

 If you experience difficulties with the sound file, you may download the related MP3 file by clicking here 

 

Original story by Bernard Mouzer © 2014. Review and audio by Patrick Buda

 

would you fancy some additional useful vocabulary ? just click here

 

and for U3A groups or other groups of students wishing a funny group practice: just click here

and some more here also

 

The Invisible Workmen

We felt cheated. We had bought an old house on the side of a mountain, but we hadn't realised that the building was a complete ruin.'

There were termites in the rafters, woodworm in the window frames, cracks in the walls, subsidence in the foundations, stonework that was crumbling, broken drains, blocked plumbing, leaking water, escaping gas, dry rot, mould, lead paint, clay pipes, asbestos and a garden like a rain forest. And we couldn't speak French!

Yves, the local builder was in charge of renovation. He hired the tradesmen - bricklayers, stone masons, painters and decorators, carpenters, roofers, plumbers, electricians, landscape gardeners, tree surgeons and labourers. We paid them an hourly rate.

Meanwhile, with the help of Michel Thomas and Froggyspeak we improved our French. After a regular reading aloud of Froggyspeak, we were ready to monitor the building work. Disaster! The work was way behind schedule and it was difficult to find the workers. They were invisible. We called a meeting. Yves suggested we meet outside an old shed. It backed onto a rock face.

All the workers were present and, given that I had said that they were likely to get the sack they seemed remarkably cheerful. I was feeling angry and frustrated. 'I am very disappointed,' I said. 'You are way behind schedule. You have taken the money and shirked the work.'

Their grins were widening and I was losing my temper. 'This is typical of you French. You have been the same ever since the Revolution!' 'Well,' I said. 'What have you got to say for yourselves?'

They all looked at Yves. He is a big man. He didn't speak. He grasped the handles of the massive outbuilding doors and flung them open. 'Voila!' he cried.

There, beyond the old shed, cut into the rock face was a huge Neolithic cave, discovered by Yves and restored by his colleagues. A magnificent and brilliantly lit wine cellar; corridors full of thousands of cases and bottles of fine wines stored there, walled up and forgotten by the Nazis in the second world war.

'It is for you Sir!. We know that you have a liking for a good drink and so we thought this was more important than the house!'